Tél. 01 84 19 30 86
Contactez-nous

Les épreuves du concours infirmier

A l’heure du concours infirmier, savez-vous quelles sont les épreuves qui le composent ?

Les épreuves du concours en IFSI : mieux les connaître pour mieux les préparer… et les réussir !

Vous passez les épreuves du concours en tant que bachelier ou équivalent, ou avez été retenu par le jury de présélection après avoir obtenu une note égale ou supérieure à 10/20 aux 2 épreuves.

Les épreuves écrites d’admissibilité

Une épreuve écrite consistant en un travail écrit et anonyme d’une durée de 2 heures, notée sur 20 points. Elle comporte l’étude d’un texte comprenant 3 000 à 6 000 signes (1 à 3 pages), relatif à l’actualité sanitaire et sociale. Le texte est suivi de 3 questions vous permettant de présenter le sujet et les principaux éléments du contenu, de situer la problématique dans le contexte, d’en commenter les éléments notamment chiffrés et de donner un avis argumenté sur le sujet. Cette épreuve permet d’évaluer les capacités de compréhension, d’analyse, de synthèse, d’argumentation et d’écriture des candidats.

Conseils

Il est nécessaire de vous intéresser aux faits de société et de lire tout ce qui touche de près ou de loin la santé, les thèmes sanitaires et sociaux. La réalisation de fiches sur les thèmes les plus récurrents et leur actualisation par la lecture de journaux, certaines émissions… est une aide précieuse.

Une épreuve de tests d’aptitude de 2 heures notée sur 20 points. Cette épreuve a pour objet d’évaluer vos capacités de raisonnement logique et analogique, d’abstraction, de concentration, de résolution de problème et les aptitudes numériques.

Conseils

Les tests d’aptitudes sont variées et de niveaux différents. Leur complexité est variable selon les critères fixés par l’IFSI. Pour se préparer il est nécessaire d’aborder un maximum de types de tests. C’est l’entraînement et la répétition de ces tests qui feront que le jour de l’examen vous gagnerez en rapidité et efficacité. Cette épreuve est très sélective. Chaque IFSI possède aussi ses propres tests d’aptitude, il se peut donc que vous ayez à résoudre des tests que vous n’avez jamais rencontrés.

Pour être admissible, vous devez obtenir un total de points au moins égal à 20 sur 40 points aux 2 épreuves. Une note inférieure à 8 sur 20 à l’une des 2 épreuves est éliminatoire.

L’épreuve d’admission

Elle consiste en un entretien avec 3 personnes, membres du jury :

  • un infirmier cadre de santé exerçant dans un IFSI ;
  • un infirmier cadre de santé exerçant en secteur de soins ;
  • une personne extérieure à l’établissement formateur qualifiée en pédagogie et/ou psychologie.

Cet entretien, relatif à un thème sanitaire et social est destiné à apprécier votre aptitude à suivre la formation. Il dure 30 minutes au maximum et est noté sur 20 points. Il consiste d’abord en un exposé à partir de la question posée sur le thème sanitaire et social suivi d’un échange puis ensuite d’une discussion sur vos motivations, votre projet professionnel.

Conseils

Tout comme pour l’épreuve écrite, il est nécessaire de vous intéresser aux faits de société et de lire tout ce qui touche de près ou de loin la santé, les thèmes sanitaires et sociaux.

La discussion sur les motivations et le projet professionnel doit impérativement se préparer. Vous devez notamment vous renseigner sur la profession d’infirmier au travers de son exercice, des satisfactions, des évolutions et spécialisations mais aussi des contraintes. Vous devez convaincre le jury de retenir votre candidature et pour cela, il est nécessaire d’être convaincu soi-même du bien fondé de son orientation professionnelle.

Certains candidats réalisent un stage d’observation afin de découvrir le milieu hospitalier. Trop peu d’établissements les accordent cependant. Mais, un stage d’une semaine, sur un type d’établissement, dans un service parmi d’autres, n’est qu’une toute petite fenêtre sur ce métier infirmier. Et si le jury vous demande : « et si jamais cette semaine de stage s’était mal passée, seriez-vous là aujourd’hui ? ». Il y a des candidats qui sont un peu perdus et qui ne savent pas répondre. Et d’autres qui montrent qu’ils sont bien conscients que leur stage d’observation n’est qu’une expérience parmi d’autres et qui rapidement argumentent leur projet avec bien d’autres éléments. Le stage d’observation ne suffit pas et ne saurait être une obligation pour réussir.

Dans les solutions alternatives il y a tout simplement les rencontres avec les professionnels que vous pouvez provoquer en allant à leur rencontre. D’une part vous allez pouvoir multiplier les avis et les expériences, et d’autre part vous allez naturellement montrer votre curiosité professionnelle au jury, élément positif d’appréciation.

Pour être admis, vous devez obtenir au moins une note égale à 10 sur 20 à cet entretien.