Tél. 01 84 19 30 86
Contactez-nous

Nos stages intensifs - Paramédical

Prépa concours psychomotricien

Le métier de psychomotricien 

Mettre des mots sur les maux

Sur prescription et sous contrôle médical, le psychomotricien rééduque les troubles liés à des perturbations d’origine psychologique, mentale ou neurologique. La thérapie psychomotrice intervient sur des dysfonctionnements du mouvement et du geste : tics nerveux, agitation, difficultés de concentration ou de repérage dans l’espace et le temps, maladies psychosomatiques.

Poser un diagnostic

Le psychomotricien évalue les capacités psychomotrices de son patient et cherche à identifier l’origine de ses difficultés. Pour cela, il prend le temps de dialoguer avec lui. Il établit un projet de soins et anime les séances de rééducation motrice.

Rééduquer

En travaillant sur le corps, le psychomotricien favorise une évolution psychique chez le patient susceptible de lui apporter un meilleur équilibre. La rééducation proposée prend différentes formes : gymnastique, expression gestuelle, relaxation… Et s’adapte aux différents publics. Avec les plus jeunes : jeux de ballon, créations en terre, chansons, danses… Avec les plus âgés : activités d’équilibre, travail sur la mémoire. Chaque séance, individuelle ou collective, vise à procurer au patient une aisance gestuelle et une sensation de bien-être physique.

 

Le concours

Pour pouvoir se présenter au concours d’entrée des écoles de formation au diplôme d’État de psychomotricien, deux conditions suffisent :

  • Etre âgé d’au moins 17 ans à compter du 31 décembre de l’année des épreuves
  • Etre titulaire du baccalauréat ou d’un titre admis en dispense, ou bien encore d’un DAEU (Diplôme Universitaire d’Accès aux Études Universitaires).

Le diplôme se prépare, après un concours, en institut de formation rattaché à l’une des universités suivantes : Toulouse 3, Bordeaux 2, Lyon 1 et l’Université Pierre et Marie Curie (Paris). Quelques établissements privés agréés par le ministère de la Santé préparent aussi à ce diplôme : ISRP ParisISPR Marseille, Loos, Hyères….
Si la voie scientifique (S) au bac est la plus conseillée pour réussir, il faut savoir que le concours de psychomotricien reste celui qui accueille le plus de bacheliers non-scientifiques parmi tous les concours de ce type. Certains établissements exigent d’ailleurs un passage par la PACES (première année commune aux études de Santé) ou une prépa.
Le nombre de places disponibles pour les formations dans ce domaine est actuellement fixé à 914.

Chaque institut a ses propres dates de concours, il faut donc bien se renseigner avant. Mais celles-ci ont généralement lieu entre mi-mars et mi-mai. Les résultats sont donnés à partir de mi-juin jusqu’à début juillet.

Les épreuves du concours psychomotricien

Quelle que soit l’école présentée, le concours comporte deux épreuves écrites portant sur les programmes des classes de première et terminale.
– Épreuve de Français (durée 2h) : il s’agit d’une contraction de texte et de questions sur le texte et/ou une dissertation – notée sur 20.
– Épreuve de Biologie (durée 2h) : elle se déroule sous la forme d’un QCM ainsi que des exercices et questions rédactionnelles – notée sur 20.

La prépa psychomotricien

La prépa psychométricien s’articule autour de nombreux contrôles continus, des concours blancs ainsi que interrogations orales effectuées partiellement par les professeurs.

Matières:

  • Français : Dissertation, Question sur texte, synthèse,
  • Biologie et analyse de texte scientifique.